Publié par : Virgile | 10 février 2010

Bloqués par la neige!

Petit « post » de Lyon où nous avons trouvé refuge dans un endroit chaud et sec, chez Marianne, après une journée de vélo des plus cauchemardesque qu’il m’ait été donnée de vivre…

Qui aurait pensé que le chemin de l’Afrique puisse se transformer en piste de ski géante? Je vous épargne donc les douleurs d’arrière train et les fatigues de jambes qui n’ont rien à faire au tableau des peines qui nous freinent depuis hier, Vincent et moi. Il fait froid, très froid et l’humidité est atroce. Hier nos pieds ont connu la morsure boréale. Des bloques de glace à stocker du poisson en cale de chalutier! Nos corps entiers n’auraient pas eu plus froid nus dans un courant d’air venu tout souffle de Mourmansk (Sibérie!). Chapka vissée sur la tête, bonnet dessous, triple épaisseur de doudoune d’excellente qualité et motivation d’acier se sont donc inclinées devant le mur de flocons qui venait se cogner à nous. Nous avons rendu les armes et réquisitionné tous les radiateurs du café des voyageurs d’Ambérieu-en-Buget pour nous réchauffer et sécher un peu…et le train de 17H03 nous aida à glisser jusqu’à Lyon!

Nos routes ne sont plus déneigées car secondaires, et le sel vient à manquer! L’eau gèle dans les gourdes…A 2 petits jours seulement après le grand départ, nous sommes donc petitement bloqués à Lyon, rongeant notre frein, comme Nicolas Bouvier immobilisé 6 mois à Tabriz lors de sa traversée de l’Iran, figé par le plein hiver…

Mais le voyage c’est ça, du froid et du chaud, du prévisible et de l’imprévisible…et c’est bien ainsi!

Virgile

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :