Publié par : Virgile | 7 décembre 2009

J- 2MOIS avant départ…petit point pour gros départ

A 2 petits mois de mon appareillage pour le large, me voici franchement catapulté dans un compte à rebours insoutenable. Peut-être le moment de faire un point…mais un petit car je sens déjà monter en moi la frustration des mots qui ne remplacent pas l’envie d’y être, dedans ou pendant, contre ou avec, et de vivre les milles saveurs de l’aventure sans frein de désir. Je me réveille parfois en sursaut, tiède mais haletant, plonger dans une étrange inquiétude mêlant le rêve au cauchemar en pensant à ce qui m’attend juste là, à ce rêve peut-être un peu fou sur le point d’éclore et de connaître son destin, à cette affaire insensée qui toujours me donne l’envie de me hisser hors de couette mais qui parfois m’impose d’en bondir tout agité et songeur.

Je n’ai pas trouvé de cartes précises des pays que j’allais traverser, bien que m’étant rendu au siège d’IGN à Paris pour consulter les produits de fond de tiroir. Sait-on jamais. Le préposé m’a quand même creusé les traits en me sortant une série d’après guerre…ni déçu, ni résolu à la pifométrie…je poursuis mes recherches.

J’ai été contrarié par les ambassades qui refusent de me délivrer des visas trop avant mon arrivée sur le terrain. Cela signifie que je ne pourrai pas censurer les grandes villes puisque contraint de m’y rendre pour y obtenir les précieux tampons soit rouges, soit noirs.

Côté vaccins tout est en place. 3 séances de 4 piqures ça devrait aller ! C’est que l’Afrique n’a rien d’un terrain de jeu pour freluquets désanticorisés. Avec cette orgie de sérum, je suis immunisé contre plus que tout ! Ma dernière inquiétude, le palu…mais j’y pense sérieusement. Entre les huiles essentielles, les produits puissants et chers de nos laboratoires du coin et les produits tout aussi puissants mais pas chers de la concurrence de l’autre coin, d’ailleurs interdits en France, mon instinct oscille entre la première et la dernière alternative. Une année à gober du roundup comestible sous prétexte de santé, je me dis que ce serait presque sympa d’avoir le palu à côté…L’audience prévue courant décembre auprès du docteur Consigny, médecin spécialiste des maladies tropicales et responsable du centre médical de l’Institut Pasteur à Paris, devrait sans doute m’éclairer d’un phare nouveau.

Pour ce qui est de mon matériel, il semblerait que les bonnes nouvelles soient au rendez-vous, mais je préfère repousser le rendez-vous à plus tard, car je préfèrerais annoncer tous mes partenaires d’un seul jet. Vous en saurez beaucoup plus très rapidement. D’autant plus que Noël approche à grands pas et que quelques bonnes surprises pourraient bien être en gestation dans les paquets de certaines entreprises sollicitées…Je croise les doigts! Personne n’aura manqué les flocons sur mon site, une invitation à la providence!

J’ai aussi reçu le soutien logistique de divers amis basés dans les pays que je vais traverser. Au Tchad, au Congo, en RDC, au Sénégal, en Afrique du Sud, au Mali, au Maroc. J’ai aussi obtenu le soutien de certaines alliances françaises et ambassades, notamment pour la réalisation de mon travail de reportage, ainsi que de certains centres culturels français situés sur ma route. J’attends encore de nombreuses réponses.

Côté artistique, je surfe sur une vague qui me porte au large dans l’immensité de la peine. Pas facile de gagner la confiance en ayant l’expérience d’un naissant.  Pas facile de trouver un axe pour intéresser les éditeurs, les producteurs et collaborateurs. L’idée ne suffit pas, surtout quand elle est bonne. Tout comme le talent et la chance ne suffisent pas. Je mise d’abord sur le travail en me remémorant Picasso l’assidu qui, parlant d’inspiration, d’une traite, fit jaillir de sa bouche une vérité rassurante, que l’homme à tout intérêt à se trouver au travail lorsque l’inspiration lui rend visite… Bref !

Et il y a encore tant de choses à préparer…tant de choses à penser, à regarder, à acheter, à négocier, à comprendre, à travailler, à discuter, à échanger, à faire évoluer, à disséquer, à développer, à lire, à commander, à modifier, à actualiser, à vivre et à ne pas oublier… vos contacts, conseils et soutiens sont plus que bienvenus…

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :